Il existe une hormone absolument essentielle à notre épanouissement et à notre développement : l’ocytocine.

Elle est sécrétée dans notre cerveau quand nous échangeons des marques de tendresse et d’amour via le regard, les paroles et bien-sûr le contact physique. Cela remplit notre réservoir d’amour.

Cette hormone possède notamment comme « pouvoir » de réduire le stress, de nous apaiser, de réguler les émotions fortes, de renforcer notre confiance et de mieux nous connecter à autrui via l’empathie.

C’est ainsi que se met en place un véritable cercle vertueux qui nous rend plus sociable, heureux, aimant et quand je dis « nous », je veux dire que ce cercle bénéficie à la fois aux parents et aux enfants (ou à tous ceux qui s’échangent de l’amour en général).

Pour activer la sécrétion d’ocytocine, il existe donc plusieurs façons résumées dans cette carte mentale :

Et pour les tout-petits, la tétée !

L’ennemi de l’ocytocine : les sources de stress

Le stress, les humiliations, les menaces,…provoquent quant à elles la sécrétion de l’hormone du cortisol qui bloque la sécrétion d’ocytocine. Lorsque les situations stressantes deviennent récurrentes et durent dans le temps, le risque de dépression et d’angoisse augmente considérablement tandis que le niveau de bonheur s’écroule.

 

Source : « Vivre heureux avec son enfant » de Catherine Gueguen