La ménopause correspond à la fin de la période reproductive de la femme, habituellement vers l’âge de 50 ans. Elle est marquée par l’arrêt des règles ainsi que par la cessation de l’ovulation et de la sécrétion par les ovaires des hormones sexuelles. Médicalement parlant, on sait qu’une femme est ménopausée lorsqu’elle n’a pas eu de menstruations pendant 12 mois consécutifs.La période de 2 à 7 ans qui précède la ménopause se nomme périménopause (et non préménopause). L’ovulation devient plus irrégulière. Le taux d’oestrogènes peut varier de façon très importante. C’est durant ces années de transition qu’apparaissent les irrégularités menstruelles et les symptômes incommodants : bouffées de chaleur, perturbations du sommeil, sautes d’humeur, etc. Lorsque la ménopause survient avant l’âge de 40 ans, elle est considérée comme prématurée. La ménopause prématurée peut survenir spontanément ou encore être provoquée par une maladie, des médicaments, une chirurgie ou un traitement de radiothérapie ou de chimiothérapie.

La plupart de ces symptômes peuvent être soulagés, d’où l’importance d’en parler à votre médecin: la peau devient moins souple et perd de son élasticité, elle devient également plus sèche. Par ailleurs, les androgènes, des hormones masculines présentes aussi chez la femme, se retrouvent en excès. Cela peut alors parfois provoquer une perte de cheveux, une augmentation de la pilosité et l’apparition de troubles cutanés.

Pour ce qui concerne les troubles cutanés, il existe de nombreuses crèmes permettant de limiter les effets du temps. Une belle peau passe aussi par un bon nettoyage, à choisir en fonction de votre type de peau.

Concernant la perte de cheveux, certaines cures de fer ou des compléments alimentaires peuvent être conseillés. Pour les troubles de la pilosité, mieux vaut consulter un dermatologue qui choisira un traitement adapté à vos besoins. Si les problèmes cutanés et pileux persistent, n’hésitez pas à consulter ce spécialiste qui saura trouver une solution « sur mesure ».

Enfin, il est conseillé d’adopter une bonne hygiène de vie afin de ralentir au maximum les effets du temps. Stress, tabac et soleil sont autant d’ennemis d’une belle peau. Privilégiez également une alimentation saine et une activité physique régulière.

Mais les symptômes de la ménopause ne se résument pas aux bouffées de chaleurs ou aux douleurs articulaires. Chez certaines femmes, l’arrêt de la sécrétion des hormones sexuelles entraîne une modification du caractère ou une perte de tonus, qui peuvent altérer leur équilibre psychique. Les effets de la ménopause pourront être imperceptibles pour une femme en pleine forme, mais faire basculer dans le mal-être une autre déjà fragilisée par des événements de la vie.

Ainsi l’histoire psychologique et hormonale de la femme se déroule en trois temps :

  • Très tôt se produit une baisse des androgènes, qui peut probablement avoir un effet important sur la libido ;
  • Puis avant la ménopause surviennent des signes d’excitabilité liés à un excès d’estrogènes et à un déficit en progestérone ;
  • Enfin, à la ménopause, la chute des estrogènes provoque perte d’énergie et passage à vide.

Heureusement il y a une dernière étape, au cours de laquelle tous les troubles vont s’estomper, les femmes s’installant dans un nouvel équilibre hormonal.

[ File # csp2561524, License # 2751337 ] Licensed through http://www.canstockphoto.com in accordance with the End User License Agreement (http://www.canstockphoto.com/legal.php) (c) Can Stock Photo Inc. / cteconsulting